ALPI
 


Vous êtes dans: Pratique+Utile Sauvegardes

Les sauvegardes : pourquoi une telle rubrique ?

Sauve Beaucoup d’utilisateurs (y compris chevronnés) négligent les sauvegardes de leurs travaux informatiques. Or ces derniers peuvent être victimes de nombreux aléas, aussi, même si la fiabilité des stockages numériques a nettement progressé depuis quelques temps, il ne faut surtout pas sous-estimer le risque de perte accidentelle de données, qui peut survenir à tout moment …

Quels sont les risques ?

Les possibilités de perdre de l’information sont multiples, citons :

  • Une panne partielle ou totale du support principal de stockage (le disque dur)
  • Une mauvaise manipulation de la part de l’utilisateur (écrasement d’un fichier par exemple)
  • Un problème de sécurité (souvent une infection virale avec destruction de données)
  • Un sinistre (chute accidentelle du matériel, vol, vandalisme, incendie, inondation, etc.)


Que doit – on sauvegarder ?

Sans vouloir être alarmiste, il convient de mettre à l’abri tout ce qui serait long ou impossible à reconstituer.

Si vous êtes dans un environnement professionnel, il faudra bien sûr veiller à mettre à l’abri vos données « métier » issues de logiciels tels la gestion financière, par exemple.

Pensez également à mettre en sécurité les informations construites à l’aide de vos logiciels bureautiques (traitement de texte, tableur …). Si vous utilisez le système Windows, on conseille d’enregistrer ces données dans le dossier « Mes documents » ou « Documents », la sauvegarde en est facilitée.

Enfin ne négligez pas certaines informations auxquelles on ne pense pas toujours, comme vos signets Internet (Favoris), le contenu de votre messagerie ainsi que de votre carnet d’adresses (voir notre article : « on n'y pense pas, et pourtant… »).

Quand et comment sauvegarder ?

Idéalement, il convient de sauvegarder à chaque fois que vous créez ou modifiez des données… Donc bien souvent quasiment tous les jours ! Si vous le souhaitez, il existe des moyens pour automatiser ces sauvegardes à un moment où vous n’utilisez pas votre ordinateur. Notez qu’il n’est pas possible de sauvegarder un fichier sur lequel vous êtes en train de travailler…

Il est impératif d’effectuer une rotation des supports : on conseille un support différent par jour de la semaine. En effet si vous n’utilisez qu’un ou deux supports, la latitude de restauration des données devient beaucoup trop critique. Si par exemple un fichier est altéré le mardi, mais que vous ne vous apercevez de ce problème que le vendredi, il est trop tard pour intervenir puisque le fichier a été sauvegardé dans sa version altérée. On peut aussi décider d’utiliser en plus de ce système un support différent un vendredi sur deux par exemple, cela permettra de remonter jusqu’à environ 15 jours en arrière. Une sauvegarde des données vitales peut aussi être exécutée un CDrw une fois par mois et conservée jusqu’à l’année suivante …

Pensez à employer des supports de types différents en alternance, cela vous prémunira contre un éventuel dysfonctionnement (par exemple des CD défectueux ou une clé USB qui tombe brusquement en panne). Dans cet esprit, on pourrait imaginer partager les sauvegardes entre un disque dur externe, une ou plusieurs clés USB, des CDrw, etc. (voir notre article « les supports de sauvegarde »). Il est également conseillé de choisir son support en fonction des circonstances ou du type de données à sauver :

Vous êtes pressé(e) aujourd’hui ? – utilisez plutôt votre disque dur externe, les données y seront plus rapidement inscrites.
Vous souhaitez emporter certaines données avec vous ? – Une clé USB fera l’affaire.
Vous devez archiver des données qui ne seront plus modifiées (des photos, un exercice comptable ancien) ? – Un CDROM sera tout indiqué.

Songez à mettre périodiquement à l’abri une de vos sauvegardes, si possible dans un lieu différent de celui où se trouve l’ordinateur. Sachez en effet que même une armoire ignifuge ne résiste pas plus de 1 à 2 heures à un incendie...

Enfin ne vouez pas une confiance aveugle à votre matériel. Il convient donc de contrôler périodiquement l’intégrité des sauvegardes. Pour ce faire, il est conseillé de vérifier que les supports sont lisibles et même d’essayer de restaurer un ou plusieurs fichiers « test ».


Infos légales >