ALPI
 


Vous êtes dans: Pratique+Utile Sauvegardes

Les supports de sauvegarde

Il existe de nombreux périphériques pour réaliser vos sauvegardes. Sachez toutefois qu’aucun n’est parfait ! C’est pourquoi il est conseillé de varier les supports en fonction du résultat escompté (voir notre article « Les sauvegardes : pourquoi une telle rubrique ? »).

Certains supports sont lents, d'autres ont une faible capacité, ou sont peu fiables, voire onéreux … Il vous faudra composer avec ce que la technologie vous offre aujourd’hui !

Voici un rapide tour d’horizon des différents supports pour vos sauvegardes :


Les disques durs

Un disque dur supplémentaire permet de rapidement dupliquer des fichiers. On en trouve à partir de 50 € environ. Attention, il est bien sûr préférable d’utiliser un disque dur externe (certains sont sans fils) pour minimiser le risque de panne du contrôleur interne de votre machine. Certains fabricants proposent des systèmes de lecteurs externes dans lesquels on peut introduire des disques. Cette solution peut s’avérer toutefois relativement coûteuse… Dans certains établissements, on trouve une solution de sauvegarde centralisée basée sur plusieurs disques durs hébergés par une baie de stockage spécifique (NAS ou SAN).

Avantages : souplesse, rapidité, fiabilité, capacité intéressante
Inconvénients : coût, encombrement (pour les disques 3,5 pouces)

Les mémoires flash

Elles connaissent un succès grandissant, il faut dire qu’on en trouve partout (appareils photos, caméras, téléphones portables) et sous deux formes : clés USB ou cartes flash. Pour ces dernières, votre ordinateur doit être équipé d’un lecteur, sachant qu’il existe plusieurs formats (SD, MMC, Smartmedia, etc.), il faut donc que le lecteur accepte le type de carte que vous lui proposez… Le taux de transfert est satisfaisant, sans toutefois égaler celui d’un disque dur… Attention cependant, la fiabilité de ce genre de mémoire ne semble pas à toute épreuve.

Avantages : souplesse, rapidité, faible encombrement
Inconvénients : fragilité relative, capacité limitée (jusqu’à 64 GO tout de même), prix élevés au-delà de 8 GO, lecteur nécessaire pour les cartes flash

Les disques optiques

CD Ils représentent un bon moyen de sauvegarder ses données à moindre coût. Il existe de nombreux types de supports : le CD (capacité environ 700 MO), le DVD (4,7 Go en simple couche et 8,5 Go en double couche), et le Blue-ray disc (25 Go en simple couche et 50 Go en double couche). Bien sûr, pour exploiter ces supports, il convient de posséder le lecteur-graveur correspondant.

Ces supports sont déclinés en deux modèles : le disque enregistrable (R) enregistrable une fois, plus fiable, mois coûteux, idéal pour l’archivage, et le disque réinscriptible (RW) enregistrable environ 1000 fois, adapté à la sauvegarde, mais plus fragile à l’usage.

Avantages : faible coût (sauf Blue – Ray), faible encombrement
Inconvénients : lenteur, fragilité (surtout les supports RW), formats divers pour les DVD (-, +, Ram)

Les bandes

Les bandes magnétiques sont utilisées depuis très longtemps. Elles autorisent des stockages très importants (plusieurs centaines de GO sur une bande) et sont donc souvent réservées aux serveurs (d’autant que le lecteur coûte relativement cher). Leur fonctionnement séquentiel a pour conséquence la lenteur du dispositif, cependant il est possible de déclencher la sauvegarde automatiquement dans une plage horaire calme (la nuit par exemple).

Attention, le lecteur de bande nécessite un nettoyage régulier au moyen d'une cassette spéciale (un voyant clignote sur le lecteur quand le nettoyage doit être exécuté), tout manquement vous expose à rencontrer des problèmes de lecture des supports !

Avantages : capacité, automatisation, faible encombrement, fiabilité du stockage sur long terme (si les conditions sont respectées)
Inconvénients : lenteur (sauvegarde et restauration), nécessité d’entretenir régulièrement le lecteur (cassettes de nettoyage), prix du lecteur élevé

Les systèmes distants :

Ce système consiste à partager un espace de stockage au travers d’un réseau. Cet espace de stockage se trouve généralement sur un serveur. Ce système offre beaucoup d’avantages : il est mutualisé entre plusieurs utilisateurs, il est lui-même pourvu d’une sauvegarde, il peut faire l’objet de quotas (limite la taille du stockage autorisé pour chaque utilisateur), il est sécurisé (c'est-à-dire protégé par des droits d’accès).

Dans certains cas le serveur ne se trouve pas sur place, on peut alors « poster » ses sauvegardes via l’Internet (on parle alors de sauvegarde à distance). Cette méthode présente l’avantage de mettre à l’abri les données dans un autre lieu (voir notre article « Les sauvegardes : pourquoi une telle rubrique ? »). Attention, une sauvegarde distante ne vous dispense pas d’une sauvegarde « classique » à l’aide des supports cités plus haut !

Avantages : fiabilité (serveur d’entreprise), rapidité (serveur local)
Inconvénients : dépend de la disponibilité du réseau (en particulier Internet)


Infos légales >