ALPI
 


Vous êtes dans: Pratique+Utile L'actu NTIC

LiFi : que la lumière soit !

LiFi Petit cousin du WiFi qui utilise la bande des 2,4 GHz des ondes radio, le « LiFi » recourt quant à lui à l’onde lumineuse fournie par l’éclairage artificiel …

Cette technologie n’est en fait pas destinée à remplacer les dispositifs existants d’infrastructures réseaux avec ou sans fil, mais se positionne plutôt en solution complémentaire. En effet, comme on peut s’y attendre, le LiFi ne saurait outrepasser certains obstacles comme les murs, par exemple, puisque faisant appel à la lumière. En revanche, il s’avère totalement inoffensif, notamment pour les personnes « électro-sensibles » que le WiFi incommode ou bien pour les autres appareils que les ondes peuvent perturber, notamment à bord des avions…


Des performances honorables

Du point de vue du fonctionnement, ce procédé est relativement simple : il fait appel à des lampes LED qui transmettent l’information en clignotant plusieurs milliers de fois par seconde, un peu comme on le faisait autrefois en langage Morse avec une simple lampe-torche. Bien sûr, la fréquence de battement est si rapide que l’œil humain ne peut la percevoir, en vertu du principe de la persistance rétinienne…

Le LiFi repose sur la norme 802.15 qui autorise une bande passante pouvant aller jusqu’à 1 Gbit/s, soit un rendement, au bas mot, trois à quatre fois plus performant que les liaisons WiFi actuelles les plus rapides !

Ca ne marche que dans un sens

Contrairement aux autres liaisons évoquées plus haut, bi-directionnelles, le LiFi n’est pour l’instant qu’unidirectionnel (cette carence sera normalement corrigée en 2014 ou 2015). En clair, cela signifie que le terminal branché à cette source ne peut que recevoir de l’information, et non en envoyer, ce qui pour l’heure en bride drastiquement les usages …

L’installation nécessite simplement l’adjonction d’un routeur de type « LiFi » au système d’éclairage de type LED classique. Mais il convient, en outre, que le terminal soit en mesure de traduire les signaux, aussi se doit-il d’être équipé d’un décodeur spécifique.

Quels usages ?

On l’aura compris, le LiFi n’est pas en mesure, aujourd’hui, de concurrencer les technologies existantes, et notamment le WiFi. Cependant, du fait de son innocuité, il est sans doute promis à un grand avenir, en particulier dans les établissements accueillant du public sensible ou équipés d’appareils de précision.

Le LiFi pouvant diffuser des contenus différents suivant les LEDs, il est tout à fait indiqué pour les musées, par exemple. On imagine sans peine la mise à disposition de tablettes tactiles à l'attention des visiteurs, dont les informations seraient adaptées à l’œuvre devant laquelle ils se trouvent …

Signalons enfin qu’une startup française produit et développe d’ores et déjà des solutions en ce sens accessibles à tous, ce qui constitue, sans doute, un argument supplémentaire en faveur de ce type de réseau, aussi rapide que la lumière !

Plus d’informations.


Infos légales >